Bouquin #109 : Incendies, de Wajdi Mouawad

109-incendies
[Incendies ; Le sang des promesses /2 – Wajdi Mouawad – 2003]

Incendier : foutre le feu et faire table rase. Tout détruire tout renverser, marcher en soldat sur le château de cartes – advienne que pourra. C’est avec cette image totale, sans pitié, de colère et de flammes que j’ai lu puis relu Incendies : deux fois, pour que les mots s’enfoncent et me heurtent à juste dose. Deux fois la violence, deux fois la stupéfaction – et toujours ce talent qui explose et ravage tout. Lire la suite

Bouquin #108 : Du domaine des Murmures, de Carole Martinez

108-du-domaine-des-murmures-carole-martinez
[Du domaine des Murmures – Carole Martinez – 2011]

Serait-ce mon athéisme immuable ? Serait-ce mon manque d’empathie ? Ou bien l’ambiance de cette semaine passée la tête ailleurs que dans les livres, entre petits conflits et grandes promesses ? Il est vrai : j’ai été distraite ces derniers jours, et je n’ai peut-être par accordé au Domaine des Murmures ma pleine concentration – cela arrive. J’aurais aimé, pourtant, recevoir en réponse une main tendue, un fil irrésistible capable d’entraîner tout mon être dans cette histoire si alléchante vendue par le résumé… et en laquelle rien – presque rien – n’a éveillé mon attention. Lire la suite

Bouquin #107 : Tout s’effondre, de Chinua Achebe

107-tout-seffondre-chinua-achebe
[Things fall apart – Chinua Achebe – 1958
Nouvelle traduction française : Tout s’effondre, par Pierre Girard chez Actes Sud
(en poche Babel depuis 2016)]

C’est en lisant une interview de la talentueuse Chimamanda Ngozi Adichie que j’ai découvert le nom de Chinua Achebe, ponte de la littérature nigériane et source d’inspiration vénérée par toute une jeune génération d’écrivains, mais dont les textes restent en France peu accessibles – outre quelques rares rééditions, il faut fouiller les repaires des bouquinistes ou payer un rein sur internet (et acheter ses bouquins sur internet c’est maaaaaal) pour avoir accès aux VF des romans.

Fort heureusement, la maison Actes Sud s’est récemment saisie d’une nouvelle traduction de Things fall apart. Courez donc chez vos libraires : Tout s’effondre est un bijou d’humanité, une promesse d’évasion sans exotisme mal-venu, un voyage aux sources de ce qui fait homme : naturellement, un chef d’œuvre. Lire la suite

Bouquin #106 : Sula, de Toni Morrison

106-sula
[Sula – Toni Morrison – 1973]

Si j’ai pour habitude d’écrire sur mes lectures sitôt après en avoir refermé la dernière page, ce billet échappe à la règle : d’une part par cruel manque de temps (je vis une période chargée en travail, en déplacements et en décisions, ce qui est plutôt chouette, mais moins pour le blog), d’autre part parce que – avouons tout – j’ai quelque mal à rassembler mes pensées sur ce bouquin qui n’a pas sur me marquer autant que je l’espérais… Lire la suite

Bouquin #105 : Ladivine, de Marie Ndiaye

105-ladivine
[Ladivine – Marie Ndiaye – 2013]

Lorsque je postai, il y a un an, mes réflexions en demie-teinte sur le très étrange et très beau Trois femmes puissantes, plusieurs d’entre vous m’orientèrent vers Ladivine – lecture à laquelle je pensais fortement, sans me sentir toutefois prête à courser de nouveau la plume faste et sinueuse de Marie Ndiaye. Le hasard a comblé cette hésitation : à la faveur d’un cours sur la Femme-soin en littérature, me voici face à ce Ladivine tant appréhendé… et follement aimé.
Lire la suite

Bouquin #104 : Le garçon, de Marcus Malte

104-le-garcon
[Le garçon – Marcus Malte – 2016]

J’aime les personnages solitaires. Lorsque je me prends à écrire, toujours naissent sur la page des âmes esseulées, des inadaptés, des étranges, des types un peu cassés et pas très bavards. Lorsque j’ai lu pour la première fois le résumé du Garçon, dans je ne sais quel magazine écumant les titres les plus attendus de la rentrée littéraire, une voix a résonné : « Lola, ce livre est fait pour toi ». J’ai attendu Noël. J’ai attendu la fin des partiels : semaine de calme après la tempête, semaine passée au creux du plaid à faible lumière, semaine délicieuse à boulotter les aventures de ce brin d’homme jeté à la face du monde… Lire la suite

Bouquin #103 : Le tour du monde en 72 jours, de Nellie Bly

103-le-tour-du-monde-nellie-bly
[Le tour du monde en 72 jours – Nellie Bly – 1890]

Il y a un an, je découvrais une héroïne : Nellie Bly, bout de femme intrépide, joueuse et bardée de bagou, en immersion pendant dix jours dans un asile de la honte pour le compte du New York World. Exhumé par les superbes éditions du Sous-sol, le reportage m’avait absolument conquise, tant il trempait avec vigueur la plume dans une plaie d’époque, avec toujours ce ton malicieux, ce regard affûté et un culot à tout épreuve. J’attendais donc beaucoup du Tour du monde en 72 jours, deuxième opus des aventures de la jeune femme… Et si l’ensemble ne manque pas de piquant, je ressens tout de même une certaine frustration à la lecture de ce voyage dont, en définitive, l’on apprend pas grand chose, si ce n’est qu’il représenta un incroyable coup marketing pour l’ami Pulitzer… Lire la suite