C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

Mais quel mois de Mars ! Quel fantastique et terrifiant mois de Mars, les amis ! Filé en une étincelle : entre bûchage de cours, préparation des mois à venir et passage impromptu à l’hosto, j’ai à peine trouvé le temps de manger du bouquin (mais promis, je me rattrape bientôt – je disais déjà cela le mois dernier), et c’est très frustrant. Pas assez cependant pour passer au travers de cet original bilan que je prends toujours autant de plaisir à rédiger (gloire à Lupiot pour l’invention de ce merveilleux rendez-vous) !

Lire la suite

Tu liras moins bête #3 : gémellité maléfique, pendule élastique et suicide pratique

Les pages forment un nid : un nid d’émotions, un nid d’apprentissage. Couvés au creux des lignes, trois savoirs en pépites ont éveillé ma curiosité lors de mes dernières lectures : précieusement notés dans mon carnet-vert-qui-me-suit-partout, les insolites passent aujourd’hui à la vérification ! Au programme : « les jumeaux c’est flippant », « on peut jouer avec le temps » et « se suicider en s’amusant » ! Lire la suite

C’est le 1er, je balance tout ! (Février 2017)

Février, mois-express filé à grande vitesse et qui ne m’a pas laissé beaucoup de repos. Pas beaucoup de temps pour lire, non plus, malgré l’envie qui me démange de mordre dans ma PAL et de m’enfiler des pages en ribambelles. Quoi qu’il en soit, j’ai suffisamment de biscuit (et d’excellentes lectures) en stock pour la deuxième édition de ce bilan né chez Julia-Lupiot (pour les règles, c’est par ici). Lire la suite

C’est le 1er, je balance tout ! (Janvier 2017)

Depuis un sacré bout de temps me trottait dans un coin de cervelle l’envie de transformer mes banals (et peu nombreux) bilans mensuels en un rendez-vous moins vu et revu, plus punchy, différent. Et puis la géniale Julia-dite-Lupiot a éclairé la blogosphère d’une idée tout à fait lumineuse – qui, du moins, semble me convenir : balancer, au 1er du mois, les surprises et flopitudes qui ont animé notre mois précédent (toutes les infos sont dans son billet sur Allez vous faire lire), avec, pour mot d’ordre, le partage et l’interaction entre blogueurs. Lire la suite

2016 – Prendre le temps

Je ne m’en rends compte que maintenant : c’est devenu un acte. Une brasse à contre-courant, un retrait, un biais. Prendre le temps : saisir ce qui échappe et semble fuir toujours plus avant, décaler son regard, bousculer ses habitudes et celles de la société. Prendre ce temps pas plus précieux qu’hier mais toujours plus fragmenté, orienté, monétisé. En 2016, je me suis vue dans cette dimension-là, à cheval sur l’horloge, et j’ai réalisé : je ne pourrai m’accomplir qu’en recul du monde à cadence, avec ce privilège que je m’accorde, ce nouvel angle de vue.
Lire la suite