C’est le 1er, je balance tout ! (Avril 2018)

Ça y est, me voici revenue dans le grand jeu du bilan mensuel ! Je ne sais pas si c’est de saison ou d’humeur, mais je prend de nouveau un plein plaisir à tenir ce coin du web (je t’expliquais le mois dernier mes doutes quant à son existence…), d’autant plus depuis que je ne m’astreins plus à écrire sur chacune de mes lectures. Ce qui se voulait, au départ, un carnet virtuel au recensement précis de mes découvertes prend de plus en plus la forme d’un espace libre que je tiens avant tout pour moi-même et que je délaisse peu à peu de toute contrainte. Seule exception à cette non-règle autocentrée : le joyeux rendez-vous du 1er, lancé par Julia-Lupiot et face auquel je me sens pleinement à l’aise. Mais je blablate, je blablate : halte là, place au bilan du mois !

°1

une immense sensation de calme laurine rouxIl est venu le temps (des cathédraaaaaaaaleuuuh) de te re-(re-re-re-)parler de mon ENORMISSISSISSIME COUP DE FOUDRE du mois : cœur tremblant, amour brûlant et tout le toutim. L’objet de cette fascination sans égal porte un élégant habit parme et un titre tout doux : Une immense sensation de calme, aux éditions du Sonneur. Laurine Roux nous émerveille et nous retourne, fait flamber le désir dans nos entrailles, courbe nos échines aux angles de ses personnages, hommes ou dieux, animaux, monstres… C’est un livre dont je ne peux te dire grand chose sinon l’ordre d’y plonger, yeux grand ouverts, un soir de silence et à faible lumière. Tu verras, promis : c’est une expérience magique.

EVPuisqu’il faut te parler d’un flop, je case ici un livre trop vite oublié, pas même chroniqué, que je ferai peut-être l’effort de relire pour y déterrer un message, un sens, que-sais-je, et ne pas rester sur ma frustration. Mon premier Marcello Fois, Ex Voto, sorti cette fin d’hiver chez la Dernière Goutte, ne m’a pas atteinte autant que je l’aurais souhaité – il y est pourtant question de thèmes qui me sont chers : filiation, sororité, rites de passage, religion… Lu d’une traite, avec sans doute l’envie d’y trouver des réponses à mes attentes trop grandes, ce bouquin tout fin et trop bavard a coulé sur moi sans trouver d’accroche. Dommage.

 

°2

G01246.jpgCôté trouvailles littéraires, je n’ai pas échappé à la promo de folie lancée par Folio autour de leur grande sortie poche du moment, Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri. De toutes les chroniques élogieuses que j’ai pu lire, je retiens particulièrement celle de Loupbouquin, sur instagram puis sur son blog : j’ai beau me méfier des opés lancées par les grosses maisons auprès de leur fidèle contingent d’influenceurs qui se retrouvent à lire la même chose que tout le monde en même temps que tout le monde, les mots de Charlotte on su me séduire et, ma foi, si je trouve le temps de caser un poche dans mes lectures à venir, peut-être opterais-je pour ce roman !

CVT_Mille-Petits-Riens_7230.jpgIl est dans la pile des SP au boulot et je résiste tous les jours à l’envie de l’emmener à la maison, sachant que j’ai déjà cent-douze-mille bouquins à dévorer d’ici l’été : Mille petits riens, de Jodi Picoult, dont Juneandcie livre une superbe chronique qui achève de me convaincre. Vais-je craquer pour autant ? Réponse dans un prochain épisode…

téléchargement.jpegUn petit dernier pour la route avec cette récente découverte d’un auteur classique anglais que je ne connaissais absolument pas : William Makepeace Thackeray, présenté par Bénédicte à travers sa lecture de La foire aux vanités. Un énooooorme pavé qui fait très peur mais que je lirai peut-être un jour…

 

 

°3

zepDécouvert sur le web ce mois-ci, le média ZEP (pour « Zone d’expression prioritaire »), rattaché à Libé et présenté comme le « média web d’une jeunesse en verve ». Un espace pour dire l’engagement, l’identité, l’amour, le chômage ; bouquet de sujets pour lesquels ma génération fait entendre sa voix. J’ai été particulièrement sensible à la lecture de témoignages de jeunes incarcérés, qui relatent leur quotidien de cellule, de privations et d’ennui : des paroles brutes et cash (bien souvent ce que je préfère en journalisme), un peu à la manière des pieds sur terre de France culture, mais à l’écrit…

°4

Ahhhh le voilà, LE grand moment de fierté du mois : au terme de soirées interminables passées avec mes aiguilles, et d’une bataille sanglante et enragée avec la machine à coudre de belle-maman… je suis ENFIN venue à bout de la couverture pour môme sur laquelle je travaillais depuis l’an mil (au moins). C’est tout bigarré, mochépileptique, pas cousu droit (comme d’hab’), mais j’en suis tellement fière ! Couturières et tricoteuses professionnelles, passez vite votre chemin, car les photos qui suivent risquent de vous faire rire sous cape…

Tadaaaaa !

Entre semaine en famille et séjour à Porto avec mes copines d’amour, je ne serai pas trop dans le coin ce mois-ci. Je continue de boulotter du bouquin à pleines dents, en espérant avoir enfin l’occasion de lire sur la plage sans risquer la pneumonie (soleil, je t’attends…).

Passe un bon mois de mai, avec de belles et douces lectures…
et à bientôt !

Lola.

Publicités

11 réflexions sur “C’est le 1er, je balance tout ! (Avril 2018)

  1. Très chouette article bilan et lectures en vue 🙂 Je risque d’y piocher également des inspis.
    Je suis comme toi je reste méfiante quant aux livres que nous découvrons tous en même temps et qui sont parfois trop vite couverts d’éloges.
    Parfois on en attend tellement qu’arrive vite la déception (mon dernier exemple en date étant Les Déraisons…).
    Mais Les garçons de l’été est vraiment particulier. C’est une lecture qui m’a vraiment marquée, promo autour ou non. Ce livre le mérite ☺️
    Belles vacances à toi de ce que j’ai pu comprendre 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Oh oh ! Je suis ravie de voir que ma chronique a attisé ta tentation pour Mille Petits Riens. J’espère que tu ne résisteras pas trop que je puisse lire ton avis. Très joli bilan par ailleurs. Ps : Elle est très belle ta couverture, je ne saurais pas en faire autant. ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Tu attises ma curiosité avec Une immense sensation de calme, j’avais raté ton article mais je vais me rattraper tout de suite.
    Très beau bilan et merci pour les découvertes ! (Et elle est chouette ta couverture ! Depuis que j’ai vu la série Alias Grace, je rêve de faire ma propre couverture en patchwork, mais delà à me motiver, à commencer, à souffrir des heures et des jours et des mois (et des années) dessus et à arriver au bout, je pense qu’il n’est pas improbable que des décennies s’écoulent d’ici là.
    Passe un beau mois de mai et bonnes vacances ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s